bugara01


Le Bugarach « portant son chapeau » de nuages, vu depuis Cubières-sur-Cinoble


LE BUGARACH, PORTE DES ETOILES TRESORAIRE
                                                                                             
                                                                                              Par Frédéric PINEAU


                                                                                                                             Contact presse : mailto:bugarach681@yahoo.fr
                                                                                              Tous droits réservés.

ATTENTION ! CE SITE DONNE VRAIMENT L’EXPLICATION DE L’ENIGME DE RENNES-LE-CHATEAU !

 


Ce site porte un projet renversant mais sérieux, dénué du moindre délire : faire connaître la solution d’une incomparable énigme historique des siècles passés, le secret du « trésor de Rennes-le-Château ».

Certes, il va être question du pic de Bugarach, mais non pas pour y trouver le tombeau de Jésus ou une base d’ovnis extra-terrestres, tout au contraire pour montrer que cette montagne remarquable à servi dans le passé à asseoir une construction symbolique plus que surprenante, géniale. Et cette construction menait, grâce aux étoiles, à un authentique trésor.

Ce secret trésoraire a également été indiqué par des voies ne faisant pas appel aux étoiles (
suivre ce lien).

Seuls les éléments essentiels sont rapportés ici. L’argumentation complète se trouvera dans le livre « Une pêche miraculeuse », que publiera Frédéric Pineau dès que la découverte archéologique sera confirmée.



PRESENTATION RAPIDE DU CONTENU
Cette énigme se décompose en deux périodes :

1 / Au dix-huitième siècle, des géodésiens, venus dans le sud de la France pour cartographier le pays, ont signé invisiblement leur travail en mettant en place, ou en repérant, dans le paysage une vaste évocation de la crucifixion de Jésus. Un tour de force dissimulé.

Ce montage fonctionne comme un planétarium conçu autour de la constellation d’Orion : sa portée symbolique culmine chaque année le 21 décembre, au solstice d’hiver.

2 / A la fin du dix-neuvième siècle et début du vingtième, sont établis des manuscrits chiffrés qui traversent le siècle sans être compris. Ils sont supposés avoir été découverts par Bérenger Saunière, curé de Rennes-le-Château, village proche de Bugarach. Ce dernier est passé à la postérité en raison de l’inexplicable faste de son train de vie. Nul n’a jamais pu établir qu’il avait trouvé un trésor très important. Et pourtant, trésor très important il y avait bien, et ce curé en connaissait l’endroit…






Ce site web, pour rester digeste, ne parlera que du début du plus long des deux manuscrits fondateurs de l’énigme dite de Rennes-le-Château.

Voici en reproduction le texte latin dans lequel était dissimulé le message qui va nous emmener dans les étoiles et, au-delà, jusqu’à la découverte d’un trésor oublié.

















img2


Et que disait ce manuscrit ?

Sa signification est aujourd’hui éclaircie (après bien des efforts, je m’autorise à le souligner) : il permettait, notamment, de retrouver précisément le planétarium.

Le procédé employé par ce texte pour conduire l’analyste au planétarium a consisté à lui faire dessiner sur la carte de la région un grand chrisme – signature symbolique du Christ – dont
L’AXE CENTRAL S’APPUYAIT SUR LE PIC DE BUGARACH. Le château du Bézu, fortin en ruine, tenait la place de la lettre alpha dans ce chrisme.

 

chrisme3

Exemple de chrisme

Il convenait alors d’aller à l’oméga de la figure, pour y découvrir le seul endroit d’où le planétarium d’Orion était visible.

Ce chrisme, clé du manuscrit, permettait ainsi d’entrer dans un paysage stellaire symbolique, existant depuis plus d’un siècle avant la découverte du manuscrit qui montrait la route pour le trouver.

Il s’agit donc bien d’une porte des étoiles historique, dont le Bugarach est la charnière.


Ce secret, pourtant magnifique, s’est ensuite perdu. La rumeur trésoraire ayant suivi la découverte de Bérenger Saunière a permis au grand public du vingtième siècle de connaître l'existence de cette énigme. Il restait à la comprendre.

Suivez-moi, pour savoir comment cette porte s’ouvrait sur le ciel et donc sur le trésor. Elle était défendue par une ingénieuse serrure, fort difficile à crocheter…


 

 

PRESENTATION GLOBALE DE LA SOLUTION

PAGE SUIVANTE